Formation webmarketing – module 06
Comprendre Google Analytics

Dans ce module,
vous allez découvrir :

formation webmarketing module 06

A propos

Dans ce module, vous allez faire connaissance avec Google Analytics et voir les définitions et questions essentielles pour maîtriser correctement Google Analytics.

Ce module fait partie de la formation webmarketing gratuite : Multipliez les résultats de votre site internet par 2, 3, 5 ou 10 en quelques semaines !

6. COMPRENDRE GOOGLE ANALYTICS

(formation vidéo – durée 15:49)

Les 4 mots clés à maîtriser sur le bout des doigts pour tout comprendre et parfaitement utiliser Google Analytics. Vous les trouverez partout. Ce sont les couleurs primaires des statistiques à partir desquelles vous pourrez composer une multitude d’autres statistiques pertinentes pour votre business.

Les 4 questions de base auxquelles Google Analytics permet de répondre. Ces questions sont très logiques mais il n’y pas toujours facile d’y répondre. Vous verrez exactement où regarder dans Google Analytics pour y répondre.

Focus sur le taux de rebond. Cette statistique ultra importante ne vous posera plus aucun problème et vous saurez comment l’améliorer selon le contexte exact de votre site internet.

Transcription intégrale de la formation webmarketing

Bienvenue dans ce sixième module. C’est un module dans lequel on va plonger un peu plus dans Google Analytics afin de faire connaissance et de maitriser l’interface de l’outil.
Ca implique deux choses. Tout d’abord on va voir ensemble les 4 définitions que vous devez parfaitement comprendre pour correctement utiliser vos statistiques.
Ensuite on regardera les 4 questions principales auxquelles vous pouvez répondre avec Google Analytics.
Et puis à la fin, une fois qu’on aura bien vu ces quatre définitions et ces quatre questions, on fera un rapide tour du propriétaire pour que vous puissiez vous y retrouver sans aucune difficulté.
02

On commence avec les 4 définitions. Ces 4 définitions elles vont vous permettre de tout comprendre dans les rapports que propose Google Analytics.
Il y a 4 mots-clés à connaitre, ces 4 termes vous allez les voir partout dans votre interface de Google Analytics.

03

D’ailleurs, ces 4 termes, on les retrouve dès le rapport d’entrée et le rapport par défaut.
Donc vous arrivez sur le rapport par défaut, et vous voyez “Sessions”, “Utilisateurs”, “Pages vues” et “Taux de rebond”.

Voila les 4 définitions que vous devez connaitre.
J’ai envie de dire que ces 4 termes c’est comme les 3 couleurs primaires. Les 3 couleurs primaires, à partir d’elles on peut composer une galaxie incroyable de couleurs.

A partir de ces 4 définitions, à partir de “Sessions”, “Utilisateurs”, “Pages vues” et “Taux de rebond”, on va aussi pouvoir composer d’autres statistiques extrêmement intéressantes. Le nombre de pages vues par session par exemple, ce que vous avez sur la deuxième ligne à gauche, la durée moyenne de chaque session. Là on va pouvoir savoir quelles sont les nouvelles sessions, pour différencier les visiteurs connus de ceux qui arrivent.

Donc voyons en détails chacun d’eux.
Donc voila, pardon, les sessions, les utilisateurs, les pages vues, et le taux de rebond, si vous ne les aviez pas encore identifiés.

04

Les sessions et les utilisateurs.
C’est deux notions extrêmement liées, donc c’est pour ça que je les ai mises ensembles sur un même slide.

Techniquement, une session on va dire que ça témoigne d’une interaction entre un internaute que voila, et votre site.
L’internaute il est venu visiter votre site, il a passé activement un certain temps, et puis il est parti.
Il est venu visiter votre site, donc c’est pour ça qu’avant que ça s’appelle Sessions, ça s’appelait Visites, et Google a pas mal travaillé ces dernières années pour rendre le plus clair possible chacune des notions, chacun des termes utilisés, et pour que les traductions ne soient pas approximatives ou sources de confusion.

Donc “Sessions” en français c’est “Sessions” en anglais, “Utilisateurs” c’est “Users” en anglais.
Voila, ça devient beaucoup plus clair et il n’y a pas de problèmes, justement, de traduction.

Google Analytics il calcule le nombre de sessions et d’utilisateurs de votre compte. Les sessions représentent le nombre d’interactions individuelles initiées par l’ensemble des utilisateurs de votre site.
L’ensemble des utilisateurs, ce sont les internautes actifs, ceux qui interagissent avec votre site.
Si un internaute est inactif sur votre site pendant au moins 30 minutes, toute activité ultérieure est considérée comme une nouvelle session.
C’est une nouvelle session d’un même utilisateur.

S’il quitte le site et puis qu’il revient moins de 30 minutes après, alors c’est toujours la même session. La session de base, initiale, elle est déclenchée au cours d’une période donnée, et toute session ultérieure donne lieu soit à une session supplémentaire soit à la même session, mais ce n’est jamais un utilisateur supplémentaire.
Un internaute est reconnu comme tel grâce à un cookie, un petit programme qui est déposé par Google sur l’ordinateur de vos visiteurs.
Il est identifié comme tel. Le cookie utilisateur, c’est le même pendant 2 ans, donc globalement si l’internaute n’a pas vidé ses cookies pendant 2 ans, c’est toujours la même personne qui vient, par contre il peut venir plusieurs fois.

Le fonctionnement des cookies avec Analytics, et le fonctionnement de Google Analytics en général, c’est un peu compliqué, je ne veux pas trop vous embrouiller la tête avec ça, donc j’ai juste rajouté un petit module bonus que vous avez dans “Modules bonus” pour ceux qui veulent comprendre comment ça fonctionne exactement.
05

Le deuxième terme ce sont les pages vues.
Les pages vues c’est le nombre de pages ouvertes par un visiteur lors de sa session ou sur la période de mesure.
Un visiteur qui est traqué par un cookie peut venir plusieurs fois sur le site, donc il y a un utilisateur et il peut venir de plusieurs sessions. Lors de chaque session, il va voir une ou plusieurs pages. Donc là dans le schéma, la première fois il voit deux pages, la seconde fois il voit une seule page et la troisième fois il voit trois pages, et puis il y a des interactions sur chacune de ces pages.
Donc là on a une moyenne de pages vues sur cet exemple avec 3 sessions de 2 + 1 + 3 divisé par 3, puisqu’il y a 3 sessions, donc de deux pages.
Google Analytics, il calcule une moyenne de pages vues par session. Ca donne une indication qui est intéressante mais qui est en soit difficile à utiliser, sauf dans quelques cas particuliers. Tout d’abord, si votre business model est basé sur de la publicité à la page vue, c’est très intéressant d’avoir ce nombre là puisque vous allez pouvoir aller voir les annonceurs en disant: “Bah voila, moi, chaque internaute qui vient, lors d’une session, il a en moyenne 5 ou 6 pages vues, donc ça veut dire 5 ou 6 expositions potentielles à de la publicité..

C’est aussi intéressant quand on regarde le nombre de pages vues en segmentant les visiteurs. Est-ce que les nouveaux visiteurs voient plus de pages que ceux qui reviennent ? Ceux qui ont déjà acheté, est-ce que c’est différent de ceux qui achètent pour la première fois ?
On reviendra sur cette notion de segmentation, mais voila, ça peut être un autre moment où le nombre de pages vues est intéressant.

Quand un nombre de pages vues lors d’une session est faible, c’est de manière assez logique, le taux de rebond, lui, est plutôt élevé.

06

Le taux de rebond c’est quoi ?
Le taux de rebond, c’est le pourcentage de sessions qui sont ouvertes sur votre site et qui impliquent la consultation d’une seule page.
Je vais faire un schéma pour rendre ça plus clair.

Voila votre site Internet. Un visiteur arrive sur une des pages qui s’ouvre. Voila, il arrive sur la page, il clique nulle part et il s’en va, ou alors il ferme son navigateur.
Il a rebondi, donc il rebondit en dehors du site, donc c’est bien les gens qui n’ouvrent qu’une seule page. Il y a une seule action mesurée plutôt, qui est l’ouverture de cette première page.
Le taux de rebond c’est un des gros points qui posent énormément de questions.
Un utilisateur m’avait demandé… Nicolas, qui m’avait demandé: “Quand on a un taux de rebond élevé, donc environ 90%, comment savoir si c’est bon ou pas ? Comment savoir si c’est parce que l’internaute a trouvé l’info qu’il cherchait tout de suite ou bien il est pas là où il veut, il a rien trouvé ? Et puis surtout, comment on l’améliore ?”

En fait, le commentaire de Nicolas, ça met le doigt sur un point compliqué du taux de rebond et de l’analytics en général. Il n’y a pas de réponse toute faite qui est valable pour tous.
Tout dépend de très nombreux paramètres, à commencer par le contexte du site.
Un site e-commerce, qui a par un exemple un taux de rebond très élevé c’est problématique, puisque ça veut dire qu’il y a beaucoup de gens qui arrivent et qui s’en vont.
Si un blog, lui, publie un article par jour et qu’il a une forte communauté de lecteurs quotidiens, c’est beaucoup plus logique. Je viens, je lis l’article du jour, je m’en vais, puisque je connais déjà tous les autres articles.
En fait, comme pistes de solutions, bah il va falloir regarder plusieurs facteurs sous plusieurs angles.
Moi ce que je conseille c’est de d’abord regarder le taux de rebond, non pas global du site, parce que ça permet pas vraiment de comprendre ce qui se passe, mais plutôt de regarder le taux de rebond, on va dire des 10 pages de destination principales et de le comparer à la moyenne du site.
Est-ce que les pages par lesquelles les visiteurs arrivent le plus sont celles qui permettent aux visiteurs d’aller plus loin dans mon site, ou au contraire ils s’en vont tout de suite dès qu’ils ont vu ça ?

Et puis ensuite on va regarder le taux de rebond en fonction des nouveaux visiteurs versus ceux qui reviennent, et puis aussi on peut regarder le taux de rebond en fonction des sources de trafic.
Donc en gros, quelles sont celles qui apportent un trafic le plus qualifié.

On va revenir dessus, puisque le taux de rebond c’est une mesure extrêmement intéressante pour comprendre le comportement des visiteurs face à une page, comprendre quelles sont les sources qui envoient du trafic qualifié, ou du trafic en masse mais qui ne sert pas à grand chose.

Encore une fois, ce n’est pas toujours lisible en soit, notamment le taux de rebond global, mais dans le prochain module, on va aller regarder ensemble dans les différents rapports, donc dans le module 7, quels sont les moments où il faut regarder le taux de rebond, et comment se poser les bonnes questions pour être capable d’identifier les choses qui vont bien et les choses qui vont mal.

Et d’ailleurs, parmi ces questions, il y en a 4 qui sont des questions générales, les questions principales par lesquelles vous devez commencer, on va les voir tout de suite.

07
Ces 4 questions principales elles sont tellement logiques par rapport à votre site web que vous allez les retrouver directement dans le menu principal dans l’interface de Google Analytics.
08

La première question c’est la suivante: Qui sont mes visiteurs ?

En fait, dans le menu principal, vous allez avoir l’Audience et dans cette partie Audience, vous allez avoir accès à des statistiques démographiques d’âge, de sexe, ou centre d’intérêt, quels sont les centres d’intérêt de vos visiteurs ?

Pour ces deux parties, démographiques ou centre d’intérêt, le code qu’on a mis sur le site est à modifier, puisque c’est un nouveau truc dans Google Analytics. J’ai rajouté dans un des bonus un mode d’emploi.

On va avoir accès aussi à la provenance géographique. Quelle est la langue parlée par les visiteurs ? Quel est le pays depuis lequel ils se sont connectés ?
A des informations techniques, technologiques. Quelle est la version et la taille du navigateur ? Quel est le type du support à partir duquel vos visiteurs consultent le site ? Est-ce un mobile, un ordinateur fixe, une tablette ?

Ca c’est très intéressant notamment pour savoir si votre site s’affiche bien sur tous les supports. Certains sites ne sont pas du tout optimisés aujourd’hui pour le mobile, comment ça se passe si 50% de mon trafic vient sur mobile ? Qu’est-ce que je dois changer ?

Donc en fait, vous allez définir vos visiteurs en regardant qui ils sont, quelles sont leurs caractéristiques intrinsèques.
09

La deuxième question, c’est une question d’acquisition. D’où viennent mes visiteurs ?
En fait, cette question vous allez y répondre en ayant énormément d’informations pour comprendre leur provenance, par quel canal ils sont arrivés, quels sont les mots-clés qu’ils ont potentiellement tapé dans Google pour trouver votre site ?
Depuis quel site référend ils sont venus ? Quels sont les réseaux sociaux qui vous apportent réellement des visiteurs ?
Donc ça, ça va être une analyse quantitative du trafic, et encore une fois, dans le prochain module, on va qualifier cette analyse quantitative pour la rendre lisible et calculer votre retour sur investissement.
10
La troisième question, qui est une question beaucoup plus comportementale, que font les visiteurs sur mon site ?

Elle permet de s’interroger sur les actions de vos visiteurs sur le site.
Qu’est-ce qu’ils font ? Souvent on se rend compte que la loi de Paretto s’applique aussi au comportement des visiteurs sur un site.
80% des visites se font sur 20% des pages. Ces 20% de pages, est-ce que ce sont vraiment les pages qui comptent pour votre business ? Première question.

Donc en gros, on va regarder quelles sont les pages sur lesquelles la majorité des visiteurs arrive, quelles sont les pages les plus vues en général, quels sont les principaux parcours de navigation, quelles sont les actions qui sont effectuées par les visiteurs ?
Au bout de combien de temps et par où les visiteurs partent-ils ? Ca c’est extrêmement intéressant. Quels sont les mots-clés qui sont recherchés par les visiteurs dans le moteur de recherche interne de votre site ?
C’est une section qui va vous permettre, en fait, de mieux comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas sur le site.

11

La quatrième question c’est de savoir si vos visiteurs vous apportent vraiment des résultats. Mes visiteurs m’apportent-ils des résultats ?

Et ça c’est la conversion.
Donc en fait, les données statistiques qu’on a dans les trois premières sections, suite aux trois premières questions qu’on a posées.

Elles vont prendre tout leur sens grâce à cette quatrième section de conversion.
La conversion c’est le filtre par lequel vous allez faire passer toutes vos analyses.
Donc c’est là où vous allez retrouver vos objectifs, les entonnoirs de conversion qu’on a vus précédemment.
Cette partie c’est évidemment la plus compliquée puisqu’elle demande une vraie réflexion stratégique, d’être dans une posture de doute, j’ai envie de dire.

Vous allez constamment vous poser des questions. Si je constate telle chose, qu’est-ce que je peux en retirer comme information fiable ? Qu’’est-ce que ça signifie ? Et alors ?

J’ouvre une rapide parenthèse. Pour tirer tout le bénéfice de vos questions, vous allez probablement aussi devoir réfléchir à la meilleure manière de qualifier et segmenter vos visiteurs en sous-ensembles pertinents. Donc il y a les visiteurs au global et puis est-ce qu’on peut pas regarder cette énorme famille de visiteurs de manière un peu séparée, donc je les divise en groupes qui peuvent être intéressants d’un point de vue analytique.
Par exemple, si vous avez un commerce local ou une activité ancrée localement, j’avais pris l’exemple de Génael qui avait créé un site sur tout ce qui était vente de produits issus de l’agriculture locale, et bien il va pouvoir regarder: “Est-ce que les visiteurs qui sont dans ma ville viennent plus que ceux qui sont dans les villages alentours ou pas ? Est-ce que c’est l’inverse ? Est-ce qu’il y a des gens qui consultent le site depuis 15 ou 20 kilomètres plus loin et comment est-ce que je peux rendre ça pertinent pour mieux comprendre les résultats ?”

Et ensuite, surtout, ce qui va être très intéressant, c’est de dire: “Si je constate un certain nombre de choses, comment est-ce que je vais pouvoir, derrière, orienter mes actions d’acquisition, notamment par exemple Adwords, par rapport à ces différentes audiences ?”

Je ferme la parenthèse. Maintenant on va juste passer deux minutes sur Google Analytics, sur l’interface, pour voir où est-ce que vous pouvez retrouver les différents menus.

Donc je suis dans Google Analytics, je me connecte, et ce que je voulais simplement vous montrer, c’est que les menus, quand je vais dans un rapport…

Voila, on est toujours dans un truc un peu vide puisque c’est ce qu’on a créé hier.
Les quatre menus dont on vient de parler sont ici: “Conversion”, “Comportement”, “Acquisition”, “Audience”, donc c’est là-dedans que vous allez pouvoir, en les ouvrant, trouver toutes les informations qui vous intéressent et dans le prochain module, donc ce qu’on va voir maintenant, on va aller plonger littéralement dans chacun de ces rapports pour voir ce qui est intéressant, et surtout, comme on est un tout petit peu plus loin que ce que Google présente par défaut de façon à rendre vraiment pertinente la lecture de ces informations.

Donc à tout de suite dans le prochain module.