Formation webmarketing – module 07
Maîtriser Google Analytics

Dans ce module,
vous allez découvrir :

formation webmarketing module 07

A propos

Dans ce module, vous allez identifier et maîtriser les 15 principaux rapports d’analyse que vous devez utilisez pour dégager de la valeur en utilisant Google Analytics.

Ce module fait partie de la formation webmarketing gratuite : Multipliez les résultats de votre site internet par 2, 3, 5 ou 10 en quelques semaines !

7. MAITRISER GOOGLE ANALYTICS

(formation vidéo – durée 01:02:01)

Les 15 principaux rapports d’analyse de Google Analytics que vous allez utilisez pour piloter votre site et dégager de la valeur ajoutée de l’outil.

Les indicateurs incontournables communs à tous les sites et comment les adapter à votre propore thématique.

Les 3 manières de lire les rapports de Google Analytics (c’est dommage, on se contente souvent d’utiliser seulement la première).

La manipulation toute simple (en 3 clics – un enfant de 7 ans pourrait le faire) qui vous permettra de rendre pertinent la lecture de vos statistiques en vous montrant vos efforts et votre progression de manière très claire.

Les 2 informations importantes qui vous permettent d’identifier un ou plusieurs marchés que vous ignoriez probablement.

La meilleure manière d’identifier vos prospect chauds : c’est très utile si vous voulez relancer vos visiteurs avec des emails ou en remarketing.

Le critère d’analyse pour connaître les difficultés de vos visiteurs selon l’appareil depuis lequel il se connectent.

L’outil pour comprendre visuellement (de manière limpide comme de l’eau de roche)vos statistiques. Vous pourrez analyser de manière très simple et facile ce qui peut vous paraitre imbitable ou impossible à voir dans des tableaux de statistiques classiques.

Les 5 techniques pour rendre encore plus utilisable les informations liées à l’acquisition de vos visiteurs afin d’obtenir très clairement le ROI de vos efforts et actions d’acquisitions.

Les bonnes questions à vous poser concernant la manière dont votre site apparaît dans les résultats dans Google. Les quelques améliorations que vous pourrez identifier vont radicalement changer le nombre d’internautes qui cliqueront sur votre site.

Les informations à regarder pour améliorer la pertinence de vos campagnes Adwords afin de diminuer votre investissement.

Comment identifier vos pages « panier percé » et les 6 questions à vous poser pour améliorer le taux de rétention de vos visiteurs.

L’outil à mettre en place pour lire dans les pensées de vos visiteurs comme dans un livre ouvert. Vous connaîtrez les difficultés de vos visiteurs et leurs plus profonds désirs.

Le schéma en 3 niveaux le plus important pour faire grandir votre activité de votre site internet (c’est tellement puissant que vous allez même vouloir l’appliquer danss votre vie quotidienne).

Les 10 indicateurs de performance les plus importants à intégrer dans le tableau de pilotage de votre site.

LA posture à adopter pour trouver ce qui marche pour vous et améliorer vos résultats. Plus vous l’utiliserez, plus vous avancerez rapidement.

Transcription intégrale de la formation webmarketing

Bienvenue dans ce module 7 consacré aux rapports de Google Analytics.
L’objectif ici, c’est de vous montrer les principaux rapports d’analyse que vous allez pouvoir utiliser dans Google Analytics et puis les possibilités surtout pour en dégager de la valeur ajoutée.

Moi je vais vous donner les clés pour vous servir concrètement de ces rapports. Après, ça sera à vous d’aller jouer avec l’outil, de voir ce qui fonctionne pour vous, pour votre site, et puis d’affiner peu à peu votre méthode d’analyse.
La question qu’on pose souvent c’est de savoir si parmi les indicateurs de performance et parmi les rapports de Google Analytics, donc parmi les gulpy eyes, certains sont incontournables.
Et bien j’ai envie de vous répondre oui et non. En fait ça dépend de votre site, ça dépend de vos objectifs.

On va trouver ici les bases communes et puis après ça sera à vous de faire le travail pour adapter à votre stratégie.

On va voir les principaux rapports, la manière de les lire intelligemment. Je vais vous montrer tous les rapports que je regarde très régulièrement. La démarche, vous allez le voir, est souvent la même.
En fait, pour regarder les rapports, il y a un peu trois manières de faire.
Il y a une première manière qui est simplement d’aller ouvrir le bon rapport qui montre, en fait, directement une information qui est intéressante, qu’on peut utiliser telle quelle.

Moi je vais vous montrer où sont ces informations, et puis ce que vous allez pouvoir faire de ce que vous aurez trouvé.

La deuxième manière, c’est qu’on va aller dans les sous-menus de Google Analytics, et puis surtout, derrière, on va aller aposer par-dessus une surcouche qui va vous permettre de rendre intelligibles les informations, les statistiques qu’on va voir.
Cette surcouche, c’est une sorte de filtre ou un angle avec lequel on regarde, tels des critères d’analyse, par-dessus les tableaux de base.
Ces critères d’analyse, donc on va avoir quelques manipulations pour y arriver, je vais détailler ça pas à pas, et puis on verra comment se servir, là aussi, des informations que vous aurez trouvées.

La troisième, c’est une analyse un peu plus avancée qui demande probablement d’aller sortir de Google Analytics, d’utiliser Excel, etc.
Je vous donnerai peut-être une ou deux grandes lignes mais ça ne sera pas le sujet du jour.

En fait, on va faire des manipulations, donc je vais tout vous montrer.
Je vais montrer l’écran. J’ai sélectionné, en fait, 15 rapports qui sont pour moi un peu les rapports essentiels grâce auxquels vous allez pouvoir balayer un peu tout ce qui se passe sur votre site et derrière pouvoir prendre des décisions.

On va souvent faire la même chose, c’est à dire qu’on va mettre en regard d’une information de base, donc je ne sais pas quoi, une source de trafic, un comportement de visiteur, on va aller ajouter un critère d’analyse pertinent.
Ces critères, il y en a plusieurs, il y en a 3 qu’on va retrouver tout le temps, c’est le taux de rebond, donc ça va être par exemple le taux de rebond des pages d’entrée du site, ce sont les objectifs, les objectifs que vous avez fixés par rapport à votre site web, donc par exemple: Quelle est la source de trafic qui remplit le mieux les objectifs ?, et sinon ça va être l’évolution dans le temps par rapport à une période précédente.
“Est-ce que je fais mieux ce mois-ci que le mois dernier ?”

Ce qui est important aussi à retenir, c’est qu’il faut que vous battiez vos propres records.
Dans la manière de lire les statistiques, c’est pas grave si la moyenne du secteur a un taux de rebond de 70% et que le votre est à 80 ou 85.
Ce qui est important, c’est que si vous considérez que 85% c’est pas bien pour vous, on va revenir exactement sur le taux de rebond, mais si vous considérez que 85% c’est pas bien pour vous, et bien c’est: “Ce mois-ci je suis à 85%, le mois prochain qu’est-ce que je peux faire pour être à 80 ?”.

Donc c’est vraiment… battez-vous contre vous-même, et uniquement contre vous-même.
Pour aller voir les 15 rapports, on va de toute façon aller dans le menu de Google Analytics, donc on va tout simplement reprendre les 4 questions principales qu’on a vues dans le module précédent et on va découvrir ces 15 rapports clés, les 15 rapports clés de Google Analytics.

02

La première famille de rapports répond à “Qui sont vos visiteurs ?”.
Donc c’est vraiment lié à l’audience.
C’est extrêmement important, encore une fois, de définir vos visiteurs en regardant qui ils sont, leurs caractéristiques, parce que mieux vous allez les comprendre, plus vous allez les connaitre, mieux vous allez pouvoir les servir, les satisfaire, et donc vous aurez là aussi de meilleurs résultats avec votre site.

C’est pas dans cette partie d’audience qu’on aura la mesure directe du retour sur vos investissements, mais ça reste une section très riche en termes d’information.
03

Donc à chaque fois j’ai fait ça, je vous ai mis le nom du rapport dans le titre, donc là c’est “Audience / vue d’ensemble”, donc c’est ce que vous avez, ce que vous retrouvez ici.
Je vous ai mis où vous le trouvez dans le menu de gauche et à quoi il ressemble.

Et puis ensuite on va aller voir directement dans Google Analytics, on va aller le retrouver.
J’ai mis un lien direct vers le rapport, ici, et on va aller le retrouver de façon à ce que je puisse vous expliquer exactement à quoi ça sert et comment on s’en sert.

Donc le premier rapport, c’est la vue d’ensemble, c’est le rapport par défaut de Google Analytics, celui sur lequel vous arrivez en vous connectant.

Donc en fait, voila, vous allez arriver sur, voila pardon, ici, sur Google Analytics, vous allez cliquer sur “Vous connecter”, et ici vous aurez, dans les rapports, vous arrivez sur la vue d’ensemble, qui est le rapport par défaut de Google Analytics. Je me remets juste, voila, ici.

Ce rapport-là, ce qui est intéressant, c’est qu’en lui-même il offre un très bon résumé, en fait, de ce qui s’est passé sur la période, sur la dernière période, sur le mois dernier ou sur les 30 derniers jours.

En fait, il permet surtout de vérifier la cohérence globale, les tendances de vos stats.
Vous ne pouvez pas prendre des décisions comme ça en le regardant, à priori, par contre regardez-le régulièrement de façon à voir si tout d’un coup il y a quelque chose qui va pas du tout.
Si par exemple vous constatez qu’ici vous n’avez plus aucune statistique, très clairement, il va falloir vous dire: “Qu’est-ce que je peux faire pour faire mieux que ça, et pourquoi est-ce que je n’ai plus rien ?”

C’est arrivé à un de mes clients qui s’était tout simplement fait hacker sont site web parce qu’il n’y était pas allé depuis plus de 48 heures.
Et puis là-dessus, attention, l’erreur qui est généralement faite, c’est que souvent, comme on ne sait plus très bien ce qu’on doit regarder dans Google Analytics, on va regarder que ça, et au final on va même aller regarder que cette courbe de trafic qui monte et qui descend et on ne va prendre aucune décision pour pouvoir faire changer ça, donc on va être là devant à espérer que ça monte, mais finalement on n’aura pris aucune décision constructive, on n’aura pas du tout fait d’action pour pouvoir la faire bouger.
La manière, pour moi, la plus intelligente d’utiliser Google Analytics, et ce rapport de vue d’ensemble, c’est au moins de comparer les résultats d’un mois sur l’autre ou de cette année par rapport à l’an dernier par exemple.
Voila comment vous pouvez faire.
Je vais me remettre sur Google Analytics. Donc on est sur ce rapport par défaut, et vous allez tout simplement choisir une période, donc on va prendre 3 semaines en juillet, du lundi au dimanche, et vous allez sélectionner “Comparer à” soit “la période précédente”, donc c’est vraiment les trois semaines qui viennent d’avant, soit “une période personnalisée”, soit “l’année précédente” si vous voulez comparer avec du 7 au 27 juillet 2013.
Donc là je vais mettre “la période précédente”. C’est bien aussi parce qu’on est du lundi au dimanche, donc ça permet de lisser les courbes, et vous allez simplement cliquer sur “Appliquer”.

Voila, alors qu’est-ce qu’on peut en conclure ? Est-ce qu’on peut en conclure quelque chose ?
Ce qui est intéressant, ici on voit qu’on est relativement similaire entre trois semaines et trois semaines plus loin, il n’y a, en effet, pas eu d’action particulière sur ces deux périodes-là, donc c’est normal qu’on soit, on va dire “flat”, en revanche, si on regardait par rapport à l’année dernière, j’imagine…
Voila, c’est très différent. Bah voila, en un an le trafic a progressé et pourtant il n’y a pas non plus eu d’actions incroyables sur ce site, mais voila, c’est ça qui est intéressant, c’est de dire: “En fonction des actions d’acquisition que j’ai faites sur le dernier mois, est-ce que oui ou non elles ont porté leurs fruits en termes de trafic ?”.

Et puis on va reproduire cette logique sur tous les rapports qui présentent des conversions, des ventes, etc. pour dire: “Ok j’ai travaillé cette semaine, j’ai travaillé ces 15 derniers jours, j’ai travaillé ce dernier mois, j’ai travaillé ces 6 derniers mois, est-ce que je vois ça dans mes statistiques ?”.

04

Le second rapport qui est important c’est le rapport concernant la zone géographique. Pourquoi c’est important ?
En fait, ça va être utile pour assez peu de choses. Il y a deux choses qui sont intéressantes là-dedans, c’est la langue et l’origine géographique de vos visiteurs.
Ca peut être utile dans deux cas.
Soit parce que vous vous rendez compte que 50% de vos visiteurs sont configurés en anglais, je me perds un peu dans mon truc, 50% de vos visiteurs ont leur navigateur configuré en anglais, la langue de leur navigateur c’est l’anglais, et vous vous dites: “Moi je n’ai qu’un site en français, est-ce que je n’ai pas quelque chose à développer dans ce sens-là ?”.
Ou au contraire, identifier un marché que vous auriez sous-estimé.
Ici, là sur la carte, si je prends l’exemple de quelqu’un qui a un hôtel ou une petite chambre d’hôtes ici en Bourgogne, qui fait de la publicité uniquement en Rhône-Alpes, ici il va s’apercevoir qu’en fait il y a beaucoup de gens qui sont intéressés en Ile de France, à Paris, et bien en fait ça vaut peut-être le coup aussi de faire de la publicité à Paris.

Voila, c’est un exemple tout simple.

Concrètement qu’est-ce que ça donne dans Google Analytics ?

Vous êtes ici, donc, dans “Audience”, “Zone géographique”, “Géographique et langue”, et là c’est très, très simple, c’est très, très “user friendly” et vous avez simplement à aller cliquer… Voila, plus c’est foncé, plus vous avez de visiteurs, et donc vous cliquez simplement sur le pays ou la région, et donc vous avez derrière la répartition des visiteurs.
Donc ici… Alors on peut se mettre au niveau de la ville, c’est ça que je cherchais, et donc là, voila, vous avez Paris, Lyon, Toulouse, etc. avec la répartition précise et donc c’est extrêmement intéressant si vous avez par exemple un commerce, on va dire local, une activité très locale, et là aussi vous avez besoin de faire de la publicité ciblée, et donc vous allez vraiment pouvoir suivre qui est-ce qui vient, d’où, ville par ville quasiment.

Le troisième… Pardon, je suis revenu là.

04

Le troisième rapport qu’on va regarder, c’est tout ce qui concerne les comportements. Les comportements de vos visiteurs c’est quoi ? Ca peut être plusieurs choses. En fait, d’abord quelque chose de très important, c’est que les visiteurs qui sont nouveaux par rapport aux visiteurs qui sont connus, donc ceux qui reviennent.
Selon votre modèle de site web, si par exemple vous avez un blog et que vous publiez un article tous les jours, c’est normal d’avoir des visiteurs connus qui reviennent tous les jours et qui passent du temps à lire votre article et qui ensuite s’en vont.

Si en revanche, vous avez un site sur lequel il y a quelques articles et beaucoup de gens qui viennent à travers Google, via du référencement naturel, vous aurez beaucoup plus de nouveaux que de connus parce que vous avez pas du tout de régularité dans la production de contenu, et ensuite, derrière, vous allez pouvoir aller voir l’intérêt et l’interaction, c’est à dire le temps que restent ces visiteurs sur votre site.
Donc typiquement, dans l’exemple qu’il y a à droite, il y en a énormément qui restent moins de 10 secondes, donc voila, ça veut dire que c’est du trafic qui ne sert pas à grand chose.
La question va être derrière de dire: “Pourquoi est-ce qu’ils partent si vite ? Pourquoi il y en a autant qui partent si vite ? Est-ce qu’ils ne trouvent pas ce qu’ils cherchent ?”.
Et donc là on va pouvoir aller creuser derrière.

Et puis vous allez avoir, et ça c’est la deuxième chose…
Donc voila, là j’ai cliqué, je suis directement sur “Intérêt”.
Donc on est dans “Audience”, “Comportement”, “Nouveaux vs connus”, donc ça ce sont les nouveaux visiteurs vs ceux qui reviennent, et la fréquence et le nombre de jours depuis la dernière session.
Et ça c’est assez intéressant puisqu’on voit typiquement que plus le temps avance, moins il y a de gens qui reviennent, donc en effet, ça veut dire qu’à partir du moment où un visiteur est chaud, dans quand il revient au bout d’un jour, ou il revient au bout de deux jours ou trois jours, etc., c’est à ce moment-là que vous pouvez faire des choses.
Si vous réfléchissez en termes de publicité, de remarketing, même aussi, tout simplement, si quelqu’un s’inscrit à votre site, ça vaut le coup de le recontacter très rapidement pour proposer des choses, parce que ça démontre une réalité qui est tout à fait logique, c’est qu’à partir du moment où je m’intéresse à un sujet, je suis chaud pendant quelques temps et puis au bout d’un moment, bah je me lasse, je passe à autre chose, et je m’en vais.
06

Le quatrième rapport, c’est tout ce qui concerne le mobile. En fait, ça va vous permettre de vérifier le pourcentage de gens qui voient votre site selon s’ils sont sur des ordinateurs fixes, portables, enfin… desktop on va dire, ou bien s’ils sont sur des tablettes ou bien s’ils sont sur des mobiles.

Par exemple, sur le site que vous avez là, on voit qu’il y a une proportion assez importante, donc 10% et 32%, de gens qui consultent en mobilité le site, qui ne sont pas vraiment devant un ordi fixe, et la question derrière c’est de dire: “Et bah, qu’est-ce que je dois faire ? Est-ce que mon site doit être repensé pour que l’affichage soit mieux disposé pour ces personnes-là ?” En effet, si mon site est optimisé pour une résolution de 1024 par 768 sur un ordinateur classique, donc desktop, ça va très bien aller pour les 58% de sessions. En revanche, pour les autres, ils vont avoir une expérience qui va être dégradée.

Vous me direz: “Bon, ce n’est pas très grave”. Après, la question c’est de dire… Et on va aller voir tout de suite ce que ça donne, parce que c’est vrai que c’est intéressant de voir l’évolution de ce rapport-là, donc pour avoir les courbes par support, il suffit simplement de cliquer ici les trois premières et de dire “Je trace les lignes”, et donc vous voyez ici que… Donc le temps qu’il charge, évidemment, les trois rapports, mais…
Donc ça, la courbe bleue que vous avez ici, c’est le trafic général, le nombre de sessions, et puis il vous répartit le nombre de sessions en fonction de Desktop, mobile et tablette.

Et donc là on voit bien, typiquement, que le trafic sur mobile qui avait un peu fléchi en avril/mai, remonte ici en juin/juillet, et donc la question va être derrière de dire: “Bah qu’est-ce qui se passe par rapport au nombre de visiteurs qui s’inscrivent sur mon site ?” Est-ce que, par exemple, si le site est optimisé pour les ordinateurs fixes, est-ce que j’ai un meilleur taux de transformation sur les ordinateurs fixes que sur le mobile ?
Dans ce cas-là, il va peut-être falloir que je développe quelque chose de particulier pour le mobile.
Une autre chose que je voulais vous montrer aussi… Pardon, j’ai oublié de faire ça, c’est que…
Voila, je me remets sur le rapport qu’on a vu.
Donc voila, on voyait qu’ici on était… Voila, c’est ça que je voulais vous montrer, pour avoir le camembert de réépartition des sessions, de façon à ce que ce soit beaucoup plus clair encore que les chiffres.
On voit bien la part des tablettes et mobiles vs la part des desktop, et ici on est à 42.4%, mais si on se met uniquement sur le mois de juillet, on voit que la part des mobiles augmente encore, donc on est à 50/50 entre tablette + mobile et desktop, donc typiquement, sur ce site, c’est une tendance forte d’avoir de plus en plus de gens sur mobile.
Ce n’est pas le cas sur tous les sites que moi je gère, il y a des sites où j’ai quasiment personne en mobile, mais ça veut peut-être dire qu’en termes d’usage, les gens ne se connectent peut-être pas depuis chez eux, etc., donc ça dépend vraiment de la thématique de votre site, mais ça vaut vraiment le coup de réfléchir parce qu’en effet, mon formulaire d’inscription, aujourd’hui si sur ce site-là il est pas optimisé pour 50% de mes visiteurs, je vais perdre énormément de potentiel pour mon site.

Revenons donc aux rapports. Donc on a vu le rapport mobile.

07

Le cinquième rapport c’est les flux d’utilisateurs. Alors ça c’est quelque chose qui a quelques temps maintenant, mais qui est…
Au départ, je ne savais pas très bien comment m’en servir, pour être honnête.
C’est très joli. Vous allez voir, on peut zoomer, dézoomer, mettre en évidence le trafic et les flux de visiteurs, etc., mais voila, je n’avais pas trouvé d’utilisation intelligente de ça.
Ce que j’ai fait maintenant, donc je vais vous montrer à quoi ça ressemble, surtout que ça permet de comprendre visuellement les grands ensembles de navigation. On voit très bien ici que les visiteurs venant de France ils arrivent majoritairement sur cette page-là, aussi un peu sur cette page-là, et le reste c’est globalement peanuts.

Ca permet vraiment de mettre des images et des proportions sur des chiffres qu’on peut voir dans les tableaux, et on réalise pas obligatoirement en les voyant bien alignés en lignes et en colonnes.
En fait, ce qui va être intéressant, c’est d’aller comprendre un noeud en particulier.
Donc typiquement, ici… Je vais fermer un peu les autres rapports puisque sinon on va avoir trop d’onglets ouverts.
Typiquement, ici on est sur le site analytics-facile et moi ce qui m’intéresse, par rapport au tunnel de conversion qu’on avait déjà vu où les gens sont sur une page, ils ont un formulaire, ils arrivent sur… Une fois qu’ils se sont inscrits ils arrivent sur la page “Pour recevoir votre guide”, puis ensuite ils ont une page confirmant réellement qu’ils l’ont bien reçu, puisqu’ils doivent encore cliquer dans un mail, et en fait vous allez pouvoir ici mettre en évidence le trafic d’un noeud, donc voila, typiquement ça c’est la page “Pour recevoir votre guide”, donc qui est l’étape 2 sur 3 du formulaire, et où vous allez aussi pouvoir explorer le trafic via le noeud, donc vous allez pouvoir dire: “Ah bah ok, je vois que parmi ceux qui se sont inscrits du 1er au 31 juillet, les 21 ici, il y en a 14 qui venaient de cette page-là, 3 qui venaient de la home, etc. donc c’est une manière aussi visuelle de mieux comprendre d’où viennent les visiteurs qui se sont inscrits à votre site, et derrière, en effet, donc si je me remets là, ben c’est ce que je disais, vous allez pouvoir voir les interactions, rajouter des étapes etc., donc vraiment avoir une compréhension un peu globale de… Donc on peut regarder, tout simplement, en termes d’acquisition par source de trafic. Voila, c’est une manière visuelle d’aller regarder vos statistiques. C’est pas unique et on ne peut pas s’en servir juste comme ça. Pour moi, c’est vraiment complémentaire par rapport à une vision très statistique, et on va dire en tableaux, que l’on peut avoir d’habitude.
Et après vous pouvez aller zoomer, etc., pour vraiment voir ce qui se passe, les gens qui sont sur cette page-là, où est-ce qu’ils vont, etc..

Une fois qu’on a vu les flux d’utilisateurs, on a vu finalement tout ce qui était un peu… tous les rapports liés à l’audience. Il y en a d’autres sur lesquels je ne suis pas passé, qui sont moins importants ou bien il faut encore installer une ou deux choses pour pouvoir les avoir, mais avec ça déjà, vous avez une très bonne compréhension de ce que font vos visiteurs, de qui ils sont, et donc de pouvoir mieux les servir à terme.

08

On va aller maintenant dans la deuxième partie, qui va permettre tout simplement de répondre à la question de la provenance des visiteurs. Par quel canal ils sont arrivés, les mots-clés qu’ils ont tapé, etc.
Donc on va ici essayer de qualifier un peu tout ça. L’acquisition c’est bien, mais on va essayer de rendre encore un peu plus intelligent, ce qu’on va découvrir.

09
Donc le premier rapport dans la partie Acquisition qui est vraiment intéressant, c’est le rapport “Tout le trafic”.
C’est ici qu’on va avoir un peu le retour sur investissement de vos efforts d’acquisition.
Comment est-ce qu’on va faire ça ?
On va aller regarder donc tout le trafic au global, et puis on va aller prendre, sélectionner et mettre en évidence les 3/4 sources principales de trafic, on va tracer les courbes, on va, si besoin, changer un peu la granularité temporelle, donc ici entre jour, semaine et mois, juste pour que ce soit lisible, et puis on va vérifier si les tendances correspondent aux efforts fournis.
On va voir un exemple avec un blog que j’ai alimenté à deux moments qui sont début 2012 et à l’automne 2012, et en fait, vous allez le voir, à ces moments-là, donc début 2012…
Donc voila, c’est du 1er janvier 2012 au 31 janvier 2012.
Je prends les 3/4 … Voila, Google, facebook, divr.it, et le trafic direct, donc je vais prendre ces 4 là. Je laisse google.fr puisqu’il ressemble à peu près à celui-ci, et on va pouvoir tout simplement aller tracer ces courbes là. Bon, ce n’est peut-être pas très lisible, je vais peut-être enlever…
Je ne vais rien enlever du tout, pardon.
Ce qui est intéressant, voila, on le voit très clairement, c’est la majeure partie du trafic vient en organic, donc c’est le référencement naturel.
C’était pas trop le cas au début, mais globalement, voila, c’est le seul… Aujourd’hui, c’est ce qui soutient l’audience du site.

Là où on peut aller regarder, c’est, finalement, à quel moment on a eu du facebook et du divr.it, même si c’est moindre, mais c’est vraiment pour vous montrer la logique.

On en a eu globalement ici au tout début, donc janvier, février, mars, et puis ici en septembre, octobre, donc en gros c’est les moments où j’ai publié un peu plus d’articles.
Vous voyez, juillet 2013 il y a un mini quelque chose, et janvier 2014 aussi. C’est les rares moments où j’ai publié du contenu, du nouveau contenu, et c’est là où c’est intéressant, c’est que finalement on voit que ce site est soutenu totalement par le référencement naturel et, vous allez le voir, globalement par 2/3 pages qui font l’audience du site, et en fait, l’indication c’est de dire: “Bah quand je publie des choses nouvelles, etc., bah en effet je suis tout à fait capable de diversifier les sources de trafic. Donc ça veut aussi dire derrière que je vais être capable d’aller chercher des partenaires, et donc on va aller voir ces partenaires qui à un moment donné vont monter et donc c’est ce qu’on va voir tout de suite, puisqu’on va aller voir un site avec des sites référents.
10

Donc ça c’est le septième rapport, sur les sites référents.
J’ai pris volontairement un exemple qui est pas le mien, qui est celui d’un de mes clients, je flouterai le nom, mais ce client, en fait, tout simplement, propose une solution de recyclage, de boites de recyclage en B to B, donc pour les entreprises sur Paris, et a fait quelques opérations avec la presse de façon à envoyer des communiqués de presse et prendre des rendez-vous, de façon à avoir quelques publications dans la presse.
Donc en fait, ce qu’on va aller faire, c’est qu’on va aller vérifier qui dans les partenaires, donc les sites référents, ceux qui m’envoient du trafic, ceux qui m’envoient du trafic plus qualifié que les autres.

Donc pour faire ça, on va aller voir tout le trafic sur le premier semestre de cette entreprise, et puis, donc vous allez voir…
Le trafic est pas énorme puisque le site s’est lancé récemment, mais ils ont fait quelques…
Voila, on va aller regarder ça.
Ils ont quelques pics liés à de la pub ou à des relations presse.
Donc ces pics, si on regarde newmanity, sont plutôt en Janvier/Février, et Mars aussi, et puis on a un pic qui d’un coup double le trafic habituel, même un peu plus, puisqu’on était plutôt à 100 et donc on arrive à 300, donc on fait x3 sur le trafic, et ce pic c’est le blog.velib.paris.fr qui a apporté 238 visites.
Donc ce qu’on voit, c’est que finalement, eux qui sont allés chercher des visiteurs, etc., on se rend compte qu’à un moment ils ont fait quelque chose vers newmanity, un moment ils ont fait quelque chose vers le blog velib de Paris, ça leur apporte du trafic.
Alors ça a plus apporté sur velib que sur newmanity, en tout cas en une fois.
Peut-être qu’il y aura d’autres fois aussi sur velib, et puis surtout, ce qu’on va aller faire, c’est qu’on va aller regarder par rapport à la moyenne du site.
On peut regarder plusieurs choses, par exemple la durée moyenne. Est-ce que les gens restent plus sur velib que sur newmanity ? C’est à peu près similaire, par contre consoglobe, les gens restent beaucoup moins longtemps.
Ensuite on peut aller regarder le nombre de pages par session. En fait, on voit que velib, les gens sont allés sur beaucoup plus de pages, enfin…
Ceux qui arrivaient depuis velib sont allés sur beaucoup plus de pages, donc ont beaucoup plus regardé le site en profondeur que ceux de newmanity.
Et puis on va surtout regarder le taux de rebond qui va correspondre un peu à ça, mais là c’est encore plus intéressant, c’est qu’on voit que le taux de rebond, donc finalement que les visiteurs qui arrivent sur la première page, il y a ceux qui partent, donc ça c’est ceux qui rebondissent, et il y a ceux qui restent et qui vont plus loin, qui vont voir plus de pages, et donc là-dessus, velib est beaucoup plus intéressant parce que les gens sont allés beaucoup plus loin dans le site, donc non seulement il y a eu du monde, mais en plus ces gens sont vraiment allés regarder le site.
On pourrait aussi regarder par rapport aux objectifs, ils les ont pas configurés ici, mais si l’objectif c’est de s’inscrire sur Facebook ou c’est de regarder la vidéo de présentation de l’entreprise en question, donc voila, on va pouvoir regarder ça et ça veut aussi dire que ce qui aura été fait… ou bien une capture d’email, parce que je n’en ai pas parlé, mais ça peut être aussi capter l’email pour les recontacter derrière, mais que ce qui a été fait auprès de velib paris a plus d’impact que newmanity.
Sur cet exemple, je reviens sur “Tout le trafic” puisqu’il y a un point qui est intéressant.
On voit ici qu’il y a un énorme pic de trafic fin juillet, donc on va aller juste regarder le mois de juillet, et c’est un pic de trafic qui est plus que simplement velib, puisque velib est…
Si on trace les principales courbes, voila, velib est toujours en… Non, velib est en orange cette fois, donc en fait il y a eu deux petits coups sur velib et puis ici on a le direct.
Ce direct c’est quoi ? On peut se demander… D’un coup, voila…
En voyant ça, moi la question que je pose c’est: “Ben qu’est-ce qui s’est passé ?”. Comment est-ce que ça se fait que tout d’un coup il y ait eu énormément de trafic qui, en plus, si je me trompe pas, voila, qui en plus a eu un taux de rebond quand même pas spécialement mauvais par rapport au trafic qui vient de google d’habitude, ou par rapport à la moyenne du site.
Et donc, tout simplement, c’est… Là aussi c’est des relations de presse, mais c’est dans la presse papier, donc ça signifie que cette entreprise fait de la pub ou a eu un article dans une parution, en l’occurrence c’est 20 minutes, et que cette parution leur a rapporté 300 visites, donc c’est 300 personnes qui sont allées retaper le nom de l’entreprise, et qui en plus se sont engagées, sont allées voir plus loin.

Donc ça, ça veut dire que c’est des clients potentiels, et donc là aussi il faudrait aller regarder derrière le nombre de gens qui se sont inscrits à la newsletter ou qui ont fait une demande de brochure, une demande d’information, grâce à ça.

Donc on était dans ce rapport d’acquisition sur les sites référents.

11

Le but, en fait, vous voyez la logique pour aller au bout de ça, c’est de pouvoir tout mesurer, mesurer les taux de clics sur tout ce que vous envoyez. Moi, ce que j’aimerais savoir, c’est est-ce que si je publie deux articles dans 20 minutes, on en parlait, si je publie deux articles dans 20 minutes, à deux semaines d’intervalle, est-ce que le premier m’a rapporté plus de trafic que le second ? Ou m’a rapporté plus de prospects en tout cas.
Est-ce que si je fais de la publicité sur Facebook, ma publicité de la semaine 1 me rapporte plus ou moins que celle de la semaine 2 ? Est-ce que, quand j’envoie un email, est-ce que cet email, les gens qui cliquent dessus, vont plus aller sur mon objectif de vente ou de prise de rendez-vous, etc. ?

Donc en fait, ça veut dire que chacune de vos communications, chaque mail, chaque lien, chaque campagne de pub, doit avoir un tag spécifique, donc doit avoir un espèce de petit marqueur qui transforme ça en une campagne, donc c’est vraiment donner la tracabilité, comme la viande, comme le porc et les bovins, la tracabilité de tout ce que vous avez, au final, sur votre site.
D’où est-ce que vient tout votre trafic ? Et plus vous allez être capable de faire ça, plus vous allez être fin dans votre analyse.
Est-ce que les gens viennent parce qu’ils ont cliqué sur votre profil Facebook, sur votre profil Twitter, sur votre profil Google + ?
Est-ce qu’ils viennent parce qu’ils ont cliqué dans votre signature d’email ?
Est-ce qu’ils viennent parce qu’ils ont reçu… ils ont vu une publicité, une campagne, etc., un mail ?

Plus vous allez être précis là-dessus, plus vous allez pouvoir affiner, et donc corriger, vos actions d’acquisition de trafic.

Comment taguer chacune des campagnes ? Il y a un module bonus qui explique justement comment personnaliser les URL que vous mettez dans chacun de vos mails, donc je vous renvoie là-dessus.

Ce que je voulais juste voir ici, c’est quand…
Donc voila, je vais cliquer sur le rapport, et donc on va aller regarder dans cette partie de Campagne.
Ici, donc la personne n’avait qu’Adwords.
Donc dans les Campagnes il y a Adwords et puis tout ce que vous, vous mettez derrière, vos campagnes mail, vos campagnes Facebook, etc. Enfin, tout ce que vous voulez aussi taguer apparaîtra là.
Ce qui est intéressant ici, c’est de voir, finalement, par rapport ici à une prise de rendez-vous, d’aller regarder si Adwords apporte plus de rendez-vous ou la campagne mail untel apporte plus de rendez-vous, ou le Facebook apporte plus de rendez-vous. Donc là encore, c’est par rapport à un objectif, pas cette fois par rapport au taux de rebond mais par rapport à l’objectif que c’est intéressant, et puis vis-à-vis de la valeur de l’objectif, combien ça vous rapporte réellement d’avoir fait ça ?
Et là c’est si vous avez mis une valeur dans la configuration comme on l’a vu dans le module précédent.
Donc on a vu les campagnes.

12

Le neuvième rapport dans Acquisition concerne les mots-clés et les résultats naturels. Là aussi, Google Analytics… On a très envie de pouvoir être devin grâce à Google Analytics, et de savoir tous les mots-clés qui ont été tapés et qui ont permis aux internautes d’arriver sur votre site. Le gros problème aujourd’hui, c’est que globalement ça devient très compliqué puisque Google Analytics, pour favoriser… Alors attendez, je vais aller me mettre sur le rapport, comme ça vous allez voir ça directement.
Google Analytics, pour favoriser Adwords, très clairement, supprime peu à peu toutes les explications.
Donc là, vous voyez, j’ai quelques mots clés, mais si vous regardez par rapport…
Voila, les “not provided” ça veut dire que…
En fait, tout ce qui est, quand vous êtes ici, en https, donc dans un navigateur sécurisé, et que vous faites une recherche…
En gros, dès que quelqu’un a Gmail d’ouvert et qu’il fait une recherche à côté, ça n’apparaîtra pas, ou ça sera comptabilisé dans “not provided” dans les résultats analytics du site sur lequel il va arriver.
Donc ici, vous voyez que j’ai 97% du trafic où je suis aveugle par rapport aux mots-clés qui ont été saisis dans Google par les internautes.

Alors, on peut utiliser ce qui est encore un peu lisible pour identifier quelques mots clés de long trend, ça c’est intéressant, et puis surtout, et donc là aussi j’ai fait un petit module bonus, vous allez pouvoir utiliser un outil qui s’appelle Google Webmaster Tools qui va vous permettre de lire, finalement, les “not provided” et donc d’avoir le nombre de fois qu’un mot-clé est apparu sur Google, et donc le nombre de fois où il a été cliqué ensuite, le nombre de fois, enfin la position moyenne de ce mot-clé dans la page, donc est-ce qu’il est cliqué quand il est en position 1 ou est-ce qu’en moyenne il est plutôt en position 48 ?
Voila, les taux de clic, etc. Pour avoir ça, ça sera dans “Optimisation du référencement”. Donc voila, je vous montre ce que ça donne. Et là, vous aurez les requêtes, voila, donc cette fois vous aurez les requêtes avec le nombre d’impressions, le nombre de clics, etc.
Les questions à vous poser en fait, derrière, c’est: “Pourquoi est-ce que les pages…” Voila, quand j’ai des mots-clés qui apparaissent en position 1 ou 2, si je vois qu’ils ne sont pas cliqués, qu’est-ce qui se passe ? Est-ce que dans la page de résultat de Google mon titre et la description ne sont pas attractifs ? Qu’est-ce que je peux faire pour être mieux cliqué ?
Donc voila, donc ça c’est vraiment des tendances qui vont être à analyser régulièrement de façon à pouvoir mieux comprendre les résultats naturels et comment vos visiteurs arrivent naturellement sur votre site.
13

Le dixième rapport, voila, on arrive à peu près aux deux tiers, le dixième rapport concerne Adwords. Je n’ai même pas mis de screenshot parce qu’on va vite le voir, ici il y a énormément de choses qui sont intéressantes. Ca mérite un module entier donc on va vraiment survoler l’outil, mais l’idée c’est de dire que par rapport à mes objectifs fixés, donc on est dans “Acquisition”, “Adwords”, on va aller sur les campagnes.

Par rapport aux objectifs que j’ai fixés pour mon site, qu’est-ce qui se passe…
C’est pas très joli comme ça, on va le mettre en… Voila.
Comment est-ce que ça se passe ?
Donc là on voit qu’il y avait des essais de campagne, donc c’est le site d’un osthéopathe à Paris.
On est sur la campagne. Si je clique, il va découper la campagne dans les groupes d’annonces que j’ai fait, et ensuite, dans les groupes d’annonce, dans chacun des groupes d’annonce, il va aller mettre les mots-clés.
Donc ici, dans ce groupe d’annonces il n’y en avait qu’un, arthrose du genou en l’occurrence, qui a apporté 64 prises de rendez-vous.
Donc voila, ça c’est extrêmement intéressant parce que vous avez vraiment une mesure directe de vos actions par rapport… Enfin, combien vous coûte Adwords par rapport à ce que ça vous rapporte.

Donc ici, voila, vous avez les mots-clés, donc ça c’est quand on a tous les mots-clés au même niveau, et on voit en effet ceux qui rapportent, vous avez aussi les heures de la journée sur lesquelles vos annonces ont été cliquées, donc ça peut être intéressant.
Bon voila, ici typiquement on est sur 15/16 heures et autour de 11h/midi, mais il y a peut-être des choses…
Vous allez voir que les gens, finalement, consultent uniquement le soir, enfin cliquent plus le soir, donc ça veut dire derrière que vous allez pouvoir améliorer le ciblage et le déploiement de vos campagnes.
Voila, il y a la position des mots-clés, c’est aussi quelque chose qui est intéressant. Je passe volontairement assez vite là-dessus, mais typiquement, osthéopathie voila, il est apparu 104 fois quand il était en position 1, sur le côté il a été cliqué 19 fois, 3 fois, 6 fois, selon les positions, et là vous allez aussi pouvoir voir…
Alors je vais remettre “arthrose du genou” puisque c’est celui-là qui nous intéressait, vous allez pouvoir voir par exemple la réalisation de l’objectif, et bien ça a été 63 fois quand il était en position 1 et 1 fois en position 2, donc très clairement… bon, c’est assez normal vu le nombre de sessions, oui quasiment 1000 contre 15, mais c’est intéressant quand vous allez vous balader là-dessus, de voir justement ce qui marche, ce qui ne marche pas, donc de pouvoir aller analyser ça un peu dans le détail.

Donc là on a vu tout ce qui concernait l’acquisition, donc c’était vraiment la partie “D’où viennent mes visiteurs et pourquoi est-ce qu’ils sont là ?”
14
Ensuite on va avoir, dans cette troisième partie, c’est le comportement de vos visiteurs, qu’est-ce qu’ils font sur votre site ?
C’est une question encore une fois essentielle parce que s’interroger sur les actions de vos visiteurs ça va permettre de se rendre compte, souvent, qu’il y a, contrairement à ce qu’on pensait: “Ils font un peu n’importe quoi, et puis au final il y en a un petit peu qui remplissent les objectifs qui m’importent”, on va s’apercevoir souvent que la Loi de Pareto s’applique et que 80% des visites se font sur 20% des pages, ou 70/30, ou quelque chose comme ça.

Finalement, on va pouvoir être capable de définir les pages qui comptent réellement pour votre business.

15

Le premier rapport va servir vraiment à ça, c’est le rapport de toutes les pages, donc c’est: “Quelles sont toutes les pages qui sont consultées ?”

Et ici, voila, on va aller le voir ce rapport. Quelles sont toutes les pages qui ont été consultées ?
Donc on est dans “Comportement”, “Contenu du site”, “Toutes les pages”, et ici, on le voit tout de suite, voila on va le mettre comme ça, 45% du trafic vient de cette page-là, est sur cette page-là, pas sur cette page-là, plus 18% là.

Voila, ça c’est sur une période longue, mais je pense que si on met… Ca c’est sur un an et demi, si on met que Juillet, c’est encore plus flagrant.
Voila, 50% du trafic est sur cette page-là, 18% sur telle autre. Voila, on est quasiment sur du, pas 80/20 sur 4/5 pages, mais à peu près, et puis il y a énormément de pages qui ont très, très peu de visites.

Le deuxième rapport qu’on va voir dans le comportement, ce sont les pages de destination.
16
Les pages de destination c’est quoi ? Ce sont les pages d’entrée de vos visiteurs sur votre site. Ils ne rentrent pas tous par la homepage très clairement. Dans beaucoup de sites ils rentrent très peu par la homepage.
Sur le site que je vous présente, ils rentrent quasiment tous par une ou deux pages,et on va pouvoir voir à travers ça à partir de quelles pages les gens s’en vont tout de suite, où est-ce qu’ils restent, et on va même aller encore plus loin en ajoutant la source de trafic potentiellement, en variable secondaire, mais d’abord, on va aller regarder ça.

Donc on est dans les “Pages de destination” du “Comportement”, donc ce qu’on peut, encore une fois, faire c’est, sur les quatre premières pages qui sont les quatre pages les plus importantes, voila, tracer les lignes, là ça permet de voir vraiment quelles sont celles qui marchent, qui ne marchent pas, etc., donc on voit peu à peu que celle-ci en violet prend de plus en plus d’ampleur, bon le trafic est globalement stable depuis 6/7 mois, il n’y a pas eu d’actions particulières, et puis en fait on va aller regarder encore une fois ici le taux de rebond par rapport à la moyenne du site.
Et donc là on s’aperçoit que mis à part la homepage, donc ceux qui arrivent directement sur la home, quand ils arrivent sur des articles, c’est moins bon qu’ailleurs, donc ça veut dire qu’il y a beaucoup plus de gens qui s’en vont depuis ces deux pages-là que depuis la home, enfin qui s’en vont tout de suite après être arrivés, en ayant fait aucune action.

Or, moi ce qui m’intéresse sur ce site-là en l’occurrence, c’est que les gens s’inscrivent. Donc ce qu’on avait vu, l’objectif c’est que les gens s’inscrivent, donc ça veut dire que ces pages-là, vu le nombre de personnes qui rentrent, c’est des paniers percés. Et alors, derrière moi je dois me poser cette question-là: “Et alors, qu’est-ce que je peux faire ?”

Donc c’est là où je vais lister des hypothèses. Est-ce que le contenu est pas intéressant ? Est-ce que les gens ne voient pas, typiquement, la proposition d’inscription ?
Est-ce que le contenu de la proposition d’inscription n’est pas suffisant ?

Est-ce que je dois proposer du contenu plus en rapport avec la page qu’ils ont vue, etc. ? Donc voila, je vais vraiment me mettre dans ce processus de doute en me disant: “Voila, il y a sûrement quelque chose que je fais mal, ou que je peux faire mieux en tout cas”, et derrière, et c’est ce qu’on va voir après, on va essayer de tester des choses mais donc c’est vraiment ça qui est intéressant, c’est qu’en un coup d’oeil on voit quelque chose qui marche ou qui ne marche pas.
Le rapport suivant, c’est aussi intéressant, c’est tout ce qui est recherche sur un site.

17
Je vous conseille fortement d’ajouter un moteur de recherche interne à votre site. Vous pouvez utiliser Google Custom Search Engine, donc c’est Google CSE, qui vous permet de dire: “Je veux que les gens cherchent grâce à Google dans mon site”, ou alors même le moteur de recherche par défaut de WordPress si vous êtes sur WordPress.
En suivant la recherche interne, vous allez comprendre les besoins, les difficultés de vos visiteurs.
En fait, c’est un espèce d’espace de liberté que vous leur donnez pour qu’ils vous donnent en des termes exacts ce qu’ils veulent savoir.
Donc finalement, vous allez connaitre non seulement ce qu’ils veulent mais aussi les pages à partir desquelles ils tapent ces recherches, donc ça veut dire potentiellement les pages à partir desquelles ils ont une difficulté, et donc si vous identifiez là-dedans des grandes tendances… Vous êtes un constructeur automobile et vous vous rendez compte que sur la page de spécifications techniques tous les gens cherchent les dimensions de la voiture, ça veut dire que les dimensions que vous présentez sont clairement mal présentées.

Donc voila, c’est ce genre de choses que vous allez pouvoir faire. L’idée, c’est que votre… enfin, l’analyse des recherches, vous allez regarder aussi celles qui débouchent sur la réalisation de vos objectifs, et puis en fonction des résultats, vous allez pouvoir, typiquement, créer des pages dédiées à la thématique ou au mot-clé qui est cherché.

Par exemple, ici, donc voila je suis dans la vue d’ensemble, donc j’ai repris l’exemple du site de recyclage, ils ont un moteur de recherche lié aux objets que vous voulez recycler, donc qu’est-ce que vous voulez recycler ?

Et donc si on regarde les thèmes de recherche, on voit que les gens recherchent principalement comment recycler un matelas, des piles et un ordinateur.
Donc à partir de là, et bien typiquement, recyclage de matelas, c’est quelque chose que je vais pouvoir aller pousser, créer une page dédiée qui va me remonter dans les moteurs de recherche ou faire de la pub dessus, typiquement, si je souhaite recycler les matelas, etc.
Donc c’est vraiment le meilleur endroit où vous avez les mots exacts, avec la formulation, de ce que recherchent vos visiteurs.

On arrive quasiment à la fin.

18

Les deux derniers rapports ce sont des rapports qui sont dans la dernière partie, la partie “Conversions”, donc c’est: “Comment les visiteurs m’apportent des résultats ? Comment, finalement, ils se convertissent par rapport à mes objectifs ?”

En fait, c’est dans cette quatrième section de “Conversions” que toutes les données statistiques des trois premières sections, donc d’Audience, d’Acquisition et de Comportement, prennent tout leur sens.
La conversion c’est le filtre par lequel vous allez faire passer toutes vos analyses.
Donc encore une fois, c’est une partie plus compliquée puisque là aussi elle demande une posture un peu de doute et de dire: “Bah est-ce que je comprends bien ce que veulent dire les statistiques ?”. Mais bon voila, avec les habitudes, peu à peu on arrive vite à se poser les bonnes questions.
19
Dans la conversion, le plus important, de manière générale, c’est le schéma de l’entonnoir de conversion. On en a parlé au départ dans la définition des objectifs. C’est ici que vous allez avoir la matérialisation concrète et chiffrée des étapes par lesquelles vos visiteurs vont passer pour atteindre un objectif.

Donc typiquement on va chercher à diminuer le taux d’abandon, donc diminuer le nombre de gens qui ne vont pas d’une étape à l’autre, et donc là aussi on va se mettre dans une posture où on va se poser énormément de questions sur qu’est-ce qui pourrait faire que mes visiteurs passent plus de l’étape… par exemple ici de l’étape “Page de contact” à “ils m’ont contacté”.

Donc allons voir ça. Donc ici, l’objectif de ce site c’était de recevoir un maximum de contacts à travers l’ensemble des articles qui ont été écrits. Donc en gros, ce site c’est un expert comptable qui écrit énormément d’articles donnant beaucoup d’informations pertinentes, le but étant de donner ces informations pertinentes et gratuitement, de façon à ce que les gens qui ont besoin juste de ça prennent ce qu’il y a à prendre et s’en aillent, et que ceux qui veulent aller plus loin en ayant un expert-comptable, en faisant appel à un expert-comptable pour des opérations particulières se disent: “Bon bah vu tout ce qu’il donne gratuitement, clairement c’est quelqu’un qui a de la valeur, et donc je vais le contacter.
Cette logique-là c’est aussi une logique de contenu, de transformation intelligente de prospects en clients.
On voit ici que sur la période donnée, qui est le premier semestre, les 6/7 premiers mois de 2014, il y a 1500 personnes qui étaient sur la page d’accueil, dont 11% sont passés à la page de contact directement, donc ça nous fait 171 personnes passées là.
S’ajoutent à ces 171 290 qui arrivent avec d’autres pages et sur ces 461 au total, il y en a 60, 12/13% qui ont envoyé un formulaire.

Donc là-dessus, le taux de conversion de l’entonnoir c’est 3.28%, donc 60 par rapport à 1500.
Ce qui va être intéressant ici, c’est de dire: “Bah les gens qui arrivent sur la page de contact, globalement, sont des gens qui ont cliqué soit sur un bouton soit sur un lien marquant “Prendre rendez-vous” ou “Poser une question”, etc.
Pourquoi est-ce que 87% de ces gens-là s’en vont au lieu de contacter ? Donc là ça veut dire… Le premier point va être l’amélioration de la page de contact, donc peut-être qu’il faut tester plusieurs pages différentes, ou plusieurs formulaires différents. Le formulaire donne peut-être pas du tout envie d’être rempli, peut-être qu’il est trop compliqué, voila, donc typiquement on va pouvoir se poser les bonnes questions avec ce genre de schéma.
Ce qui peut être intéressant aussi, c’est de se dire: “Ben peut-être qu’ici il faudrait que j’ai plusieurs pages de contact en fonction du type de question que je vais recevoir, en fonction donc de là où les gens vont arriver”
Parce qu’on va s’apercevoir, et on s’en aperçoit très bien ici dans les URL d’objectifs, en mettant l’étape d’avant, enfin pas l’étape juste avant mais deux étapes avant puisqu’en gros on avait… Je vais reprendre ce schéma-là, ce sera plus simple pour vous à comprendre.

Ici, on est sur “Contact merci” en gros, ici on est sur “Contact” et ici et ici on est sur les pages précédant la page Contact.

Donc l’idée c’est de dire: “Ici je vais aller regarder les pages N-2, donc N-1 c’est la page Contact et N-2 c’est soit ça, soit la homepage”.

Donc je vais aller regarder la page N-2, donc c’est ce que j’ai mis là: “Variable secondaire: Étape précédente de l’objectif – 2” pour voir depuis quelles pages l’objectif a été le plus réalisé.
Et l’objectif a été le plus réalisé depuis la page d’entrée, donc c’est la première fois que les gens arrivent sur le site, depuis la homepage, donc potentiellement ils sont allés ailleurs, ils sont revenus sur la home puis ils ont contacté, et ici depuis cette page holding qui est un article sur la création de holdings, et donc ce qui peut être intéressant, c’est de se dire: “Bah en fait, par rapport à ce que je voyais précédemment, peut-être qu’il faut que pour…” Il faut que je revienne encore un coup… Que pour la page holding, j’ai typiquement… Donc ici, voila, “créer une holding”, 50 personnes qui arrivent, dont 8 qui ont transformé, donc ça fait plus de 12.8 %, donc c’est déjà mieux que la moyenne, mais peut-être qu’il faut que j’ai une page particulière qui me permettra de convertir encore plus de personnes.

Donc voila, c’est exactement ce genre de questions que vous allez pouvoir vous poser grâce à ça.

20

Le dernier rapport, et un rapport extrêmemet puissant, c’est la prolongation logique de tout ce qui précède,c’est le commerce électronique, donc si vous avez un site qui vend des produits, voila, vous allez retrouver pas mal de choses.

Ici, l’avantage c’est qu’on va avoir vraiment des éléments de mesure factuels, facilement identifiables.
Pour avoir tout ça, il faut faire une manipulation supplémentaire, implanter un bout de code en plus, le code de base ne suffit pas.

Si vous arrivez sur “Commerce Électronique”, “Vue d’ensemble” et que vous voyez ça, c’est typiquement que vous devez activer le commerce électronique pour la vue.
Ca, ça se fait dans l’administration, je ne sais plus exactement où, voila, dans “Paramètres de commerce électronique”, au temps pour moi, et donc voila, vous devez l’activer et puis il y a pas mal de choses qui doivent être faites derrière, donc vous allez pouvoir faire ça ici.

Je refais un module spécialement là-dessus, puisque c’est pas le sujet des rapports.
21
On a vu 15 rapports intéressants pour suivre les statistiques de votre site, donc il y a beaucoup d’indicateurs qui sont pertinents pour un bloggeur, pour un consultant, pour une petite entreprise qui n’a pas de boutique en ligne, et puis commerce électronique si vous avez une boutique dans le sens classique du terme.

Au final, les indicateurs les plus importants, si vous ne deviez en retenir que quelques-uns, c’est le taux de clic et le taux de conversion de vos éléments clés, donc c’est aussi bien les menus, les pages de vente, les publicités, les annonces, que vous allez ensuite pouvoir tester et améliorer.

C’est aussi le taux d’inscription à la newsletter, là aussi vous allez pouvoir, comme le formulaire de contact, essayer peut-être des formulaires différents, des emplacements différents, des offres différentes.

Ensuite, il y a le revenu moyen et ce revenu moyen il peut se calculer sur plusieurs choses. C’est une donnée essentielle qui vous permet de savoir, finalement, où est-ce que vous devez fournir vos efforts. C’est un revenu moyen qui peut être calculé par visiteur et par source de trafic.

Donc si vous savez qu’un visiteur venant d’Adwords vous rapporte 3€, bah vous savez tout de suite combien vous pouvez investir dans Adwords pour avoir un maximum de visiteurs.

C’est aussi un revenu moyen par abonné à la newsletter, donc ça va vous permettre de définir les coûts possibles d’acquisition de trafic, donc est-ce que vous pouvez acheter un fichier de 100 000 personnes à 2€, un fichier un peu qualifié, à 2€ le prospect, si… Le but c’est qu’ils s’inscrivent à la newsletter et que chaque prospect vous rapporte 50 centimes, la réponse est non, par contre si chaque prospect vous rapporte 7€, la vous pouvez vraiment commencer à réfléchir.

Et puis ça va être le revenu moyen par campagne, par offre, par message, par mail. Là aussi vous devez mesurer vos taux de clic sur l’ensemble de votre processus, et ça va vous permettre encore derrière, d’améliorer ça.

Et puis si vous vendez un produit, potentiellement vous allez en vendre un deuxième, en mesurant le taux d’upsell, donc savoir si des gens achètent une seconde fois, ou si l’offre qui est présente sur la page de confirmation, ou dans une succession d’emails, est utlisée.
Et donc vous allez définir avec tout ça, vous allez définir vos tunnels de conversion, ça se dit “funnel” en anglais, donc qui vont être par exemple: un visiteur, l’inscription à une newsletter, achat, upsell, et puis dans lesquels vous allez mesurer les taux d’abandon.
Avec tout ça, vous aurez un excellent tableau de pilotage pour votre site Internet.

22

Pour aller encore plus loin, puisqu’on a vu qu’on avait énormément de possibilités de rapport, mais finalement lesquels choisir ? J’insiste sur un point.

Comment choisir ? Et bien finalement il y a 5 étapes. Encore une fois, il faut que vous ayez défini votre objectif, et puis que vous l’ayez matérialisé dans Google Analytics, que vous l’ayez configuré. Une fois que vous avez pu faire ça, vous allez, en fonction des rapports qu’on a vus ensemble, vous allez pratiquer Google Analytics, pour être à l’aise avec l’interface, pour voir toutes les possibilités d’utilisation, pour vous amuser avec.

Vous allez ensuite devoir être dans le doute. Vous avez eu, à chaque fois qu’on voyait un rapport, derrière il y avait une question, et cette question ouvrait énormément de possibilités d’améliorations, donc posez-vous tout le temps des questions, le plus possible, dites-vous: “Et alors, si je vois ça, qu’est-ce que ça veut dire ?” etc., mettez-vous vraiment dans cette posture de questionnement puisque ça va vous aider à essayer d’imaginer et à trouver ce qui marche pour vous de façon à pouvoir suivre ça régulièrement et l’améliorer.
Et l’améliorer, c’est ce qu’on va voir dans le prochain module, ça va passer par des tests.
C’est ce qui va vraiment vous aider, c’est ce qui va complètement changer la donne, et c’est ce qui va vous aider à prendre des décisions rationnelles sur la meilleure manière d’améliorer votre site, et c’est vraiment avec ça que vous pouvez exploser les résultats, que vous pouvez doubler vos résultats, les tripler, voire les multiplier par 5, 10 ou 20 grâce au testing.

C’est ce qu’on va voir dans le prochain module, donc je vous dis à tout de suite dans le prochain module.